top of page

Les 5 plus grandes joies de ma vie d’entrepreneure !


 Si tu es ici, c’est peut-être, car tu te demandes en ce moment : « Est-ce que l'aventure de l'entrepreneuriat est faite pour moi ?". Et,  pour cheminer sur cette voie, tu as sans doute besoin d’en savoir plus sur la réalité de la vie d’un entrepreneur. Alors, tu es au bon endroit. On souligne souvent que l’entrepreneuriat est un défi quotidien. Pour autant, en tant que Business coach holistique en Suisse, je me rends compte bien plus souvent de la joie profonde que m’apporte cette vie. C’est pourquoi j’avais envie aujourd’hui de te la partager. Tu veux savoir quels sont les petits bonheurs et profondes gratitudes de ma vie d’entrepreneure ? Alors, laisse moi t'embarquer sur un chemin tout en nuance, entre joies et challenges de la vie d’entrepreneur. Voici les 5 choses que je préfère dans ma vie d’entrepreneuse consciente en Suisse.

 

1. La liberté

 

les joies de ma vie d'entrepreneur

C’est une valeur qu’on attribue sans hésiter à la vie d’un entrepreneur. Et c’est sans aucun doute celle qui me procure le plus de joie au quotidien.

Aujourd’hui, j’ai la liberté de choisir mon emploi du temps, mais aussi mon lieu de travail. Je peux travailler en Suisse à mon bureau ou encore dans un parc au soleil. Je peux partir à Bali du jour au lendemain si je le désire.

Au quotidien, j'ai une grande liberté et flexibilité dans mon agenda. J’aime être autonome quant aux rendez-vous que je programme dans la semaine, et pouvoir les réduire ou en ajouter en fonction de mon niveau d’énergie.


Une joie de ma vie d'entrepreneur qui a parfois été un défi...



 

La liberté de la vie d’entrepreneur est une chance que j’apprécie énormément. Toutefois, elle fait partie de mes joies d’entreprendre seulement, quand j’arrive vraiment à l’appliquer. Et je suis sûre que parfois, toi aussi, tu as tendance à te mettre des injonctions sur ce que tu dois absolument faire, produire et là où tu devrais être. Une certaine réalité te rattrape, peut-être liée à une vie plus « normée » de salarié. Dans ce cas, tu oublies de profiter de ta liberté, tu te forces à aller dans un sens ou dans l’autre. Cela m'arrivait beaucoup au début...


Ainsi, rappelle-toi que tu auras beau t’enfuir à Bali en espérant y trouver la liberté, si tu te mets toi-même des barreaux, tu ne te sentiras jamais libre. Et cela, peu importe que tu sois salariée ou entrepreneure d'ailleurs.

Avec le temps, j'ai appris que quand on honore ses ressentis, on touche à un autre niveau de liberté, que personnellement je n’ai jamais eu en tant que salariée. Je peux choisir chaque jour mon emploi du temps, quand je travaille bien sûr, mais aussi avec qui et comment je travaille. Les possibilités d’être libre deviennent alors infinies. Et la joie est au rendez-vous !


2. La possibilité de créer des revenus : une joie profonde de ma vie d’entrepreneure


les joies de ma vie d'entrepreneur

 

Lorsque j’étais salariée, j’avais un salaire fixe tous les mois. Ce que je gagnais à la fin du mois n’était pas lié à mes missions, à ce que je faisais, ni à comment je le faisais.


Aujourd’hui, je peux générer plus d'argent en quelques secondes tout en créant et en m'écoutant. Je crois que ce qui me plaît le plus dans cette vie d’entrepreneure, c’est la possibilité de créer une offre, un nouveau service ou un atelier dès que j’en ressens l’envie et de voir qu’à un moment, quelqu’un peut être touché par cette offre et l’achète. Je crée de l’argent en suivant ce qui me provoque de la joie. Et c'est un cercle vertueux pour mes clients...

Pour moi, c’est un grand plaisir de ma vie d’entrepreneure.


Par contre, cela crée aussi une certaine pression. Eh oui, quand tu n’as pas d’idées, quand tu ne crées pas, tu génères zéro !

Si tu ne fais rien, si rien n’est automatisé dans ton business, tu ne génères pas de revenus. Il y a donc une pression de devoir créer de l’argent.


Cela peut faire peur et être difficile à appréhender au début. Tu as peur de te retrouver sans rien du jour au lendemain. Il y a aussi une certaine culpabilisation qui nous pousse à ne pas prendre de pause ou de congés, à se demander quotidiennement « qu’est-ce que je pourrais créer maintenant ? ».


On en revient à cette prison intérieure que j’ai décrite dans le point précédent. Finalement, tu dois trouver un équilibre entre ta liberté, et ton devoir de créer, sans que cela devienne une pression constante. Et tu le ressens, le défi est de taille !


Enfin, en matière de revenus, on peut également ressentir une anxiété pour l’avenir telle que : « Est-ce que j’arriverais toujours à créer des revenus ? », « Est-ce que d’ici quelques mois, mes offres plairont toujours à de potentiels clients ?  Assez pour conserver ma liberté financière et ma liberté de faire ce que j’ai envie ? ». Tous les entrepreneurs sont constamment en chemin sur cette voie, à la recherche d’un équilibre.


3. Pouvoir respecter à 100% mes valeurs


les joies de ma vie d'entrepreneur

 La liberté, tu l’auras compris, est une des valeurs les plus importantes pour moi. Je la mets sans cesse au service de mon business et de mes offres. Mais j’ai aussi d’autres valeurs importantes telles que la bienveillance et le non-jugement.

Ainsi, en tant qu’entrepreneur, je peux choisir les personnes avec qui je veux travailler en prenant soin de trouver celles qui ont des valeurs similaires aux miennes. Pour moi, c’est un grand avantage de la vie d’entrepreneur. En effet, quand tu es salarié, tu ne choisis pas avec qui tu travailles. Tu peux parfois subir tes collègues, tes supérieurs ou encore même des clients. Pour ma part, je sais que j’ai la possibilité de dire stop à une collaboration à tout moment.

 

Par contre, en contrepartie, il existe un vrai challenge : celui de la solitude. En effet, quand tu es solopreneur notamment, tu es libre certes, mais souvent assez seul dans ton quotidien. Cela peut être vraiment difficile de ne pas pouvoir échanger avec d’autres personnes. Sachant que, même si je passe beaucoup de temps en entretien avec mes clients, je n’ai pas le même rapport avec eux qu’avec des collègues de travail.


C’est aussi difficile que tout repose seulement sur tes propres épaules. Tu n’as personne avec qui partager les responsabilités. `

Heureusement, j’ai appris avec le temps que je pouvais me créer un réseau d’entrepreneurs avec qui partager. J’ai des amis entrepreneurs, mais aussi des personnes proches de moi comme Léa mon assistante, avec qui je peux partager mes doutes, mes peines, mais aussi mes joies. Mes soeurs Sabrina de Picazam et Olivia de Justme sont deux amies entrepreneuses avec qui j'échange au quotidien sans qui ma vie d'accompagnante ne serait pas la même (beaucoup moins légère et fun) ! Et Ophélie de aufaitdesoi me soutient aussi énormément en tant qu'amie mais aussi kinésiologue !

Je me suis longtemps demandé « comment garder un lien avec l’humain en tant que solopreneur ? Avec qui aurais-je besoin d’échanger ? ». Et je crois qu'aujourdh'ui, j'ai trouvé la réponse. J'ai eu la chance de trouver des personnes à qui je peux tout dire, qui font souvent le même métier que moi et qui sont ainsi d’un soutien précieux dans ma vie d’entrepreneure. 

 

Je participe régulièrement à des ateliers collectifs ou des cercles de femmes (j'ai participé beaucoup à ceux de Camille Viennet à Morges pendant plus de 3 ans que je recommande à toutes !). D’autre part, je suis plusieurs formations où j’ai des coachings de groupe régulièrement, c’est une autre façon pour moi de me sentir soutenue et de partager avec d’autres entrepreneurs dans mon quotidien.

Tu le vois ainsi, il y a des tonnes de possibilités pour moins te sentir seule dans ton quotidien, et la possibilité de t'entourer seulement des personnes qui te tirent vers le haut et que tu apprécies.

 


4. La créativité, une des choses que j’aime plus que tout dans ma vie d’entrepreneure


les joies de ma vie d'entrepreneur


Voici ce que je préfère par-dessus tout dans mon quotidien d’entrepreneure, peut-être même avant ou alors juste après la liberté : la créativité. Oui, j’aime tout créer de A à Z dans mon entreprise.

J’ai aimé créer mon site, mais aussi mon branding, puis j’ai aimé pouvoir le modifier quand j’en avais envie. En tant qu’entrepreneur, tu crées sans cesse de nouveaux projets qui évoluent sans arrêt. Il y a une véritable joie pour moi à l’idée de trouver de nouvelles idées en lien avec « comment répondre aux besoins de mes clients ? ».

 

Par contre, une grande joie ne vient pas sans challenge. Être entrepreneure, c’est aussi le fait d’avoir des centaines d’idées, et avoir du mal à les matérialiser. Cela peut être fatigant de faire du tri parmi celles-ci, et d’avoir du temps pour créer. Quand le champ des possibles s’ouvre devant toi, tu peux avoir du mal à choisir voire t’en vouloir d’avoir dû renoncer à certaines idées. Tu peux, au final, y perdre ta joie. On dit souvent d’ailleurs que les artistes sont des personnes très mélancoliques, et je trouve aussi qu’en parallèle de cette idée de créativité sans limites, il y a aussi de la nostalgie et de la tristesse possible sur ce chemin.

 

Avoir un grand élan créatif au quotidien incite aussi à se poser de nombreuses questions. Et cela peut être assez épuisant. Je pense vraiment qu’un entrepreneur est capable de TOUT faire. Si nous n’étions pas limités par le regard des autres ou nos propres croyances, on pourrait vraiment faire des milliers de choses. Mais, d’un autre côté, quand on nous offre la liberté totale de mener tout ce qu’on veut, cela amène une pression : Que choisir ? Comment faire ? Est-ce que j’en fais assez ? Est-ce que je dois en faire plus ? En tant que salariée, je crois que je me posais beaucoup moins de questions surtout car j’avais moins le choix. On a aussi besoin d’un cadre. Un cadre est parfois rassurant...

Alors en tant qu'entrepreneure, c'est à nous de le poser, je viens de vivre une guérison puissante grâce une femme que j'ai eu l'honneur d'accompagner, j'ai réalisé à nouveau à quel point le cadre était bienveillant et était à notre service et que c'est une danse de la vie constante entre cadre et souplesse.

 

 

5. La communication, une de mes grandes joies de la vie d'entrepreneur



 

Depuis que je suis entrepreneure, je me rends compte que je connecte avec énormément de nouvelles personnes chaque jour. Ainsi, je trouve qu’être entrepreneur nous permet d’échanger, d’inspirer, mais aussi d’être inspiré au quotidien. On peut créer des connexions très fortes, en étant véritablement nous-mêmes à 100%. En effet, on n’a pas à se censurer, puisque tout ce qu’on dit ou ce qu’on pense n’engage que soi-même. On peut parler de ce qu’on aime autant que ce qu’on déteste. En tant que salarié, on est beaucoup plus limité dans notre communication. On a souvent peur du regard des autres, on n’ose pas parler de certains sujets qui pourront faire débat ou blesser. On représente aussi une entreprise, ce qui fait qu’on peut se censurer.


Je prends également plaisir aujourd’hui à  transmettre des messages par les réseaux sociaux, mon podcast ou encore mon blog. J’aime l’idée que cela puisse faire du bien aux gens, les inspirer. Il m’arrive d’ailleurs souvent qu’on me dise « ce message m’a fait du bien », « grâce à ta vidéo, je me sens moins seul », « suite à l’écoute de ton podcast, j’ai décidé de me reconvertir », etc.  

 

Par contre, encore une fois, en contrepartie, un nouveau challenge s’annonce. Devoir communiquer pour trouver de potentiels clients signifie devoir être présent de façon régulière sur les réseaux sociaux. Il faut être connecté en permanence, ce qui n’était pas le cas en tant que salariée. C’est aussi épuisant, car ce « besoin d’être présent » auprès de sa communauté amène une certaine charge mentale.

« Tiens, je n’ai rien dit aujourd’hui sur les réseaux, je n’ai pas été présente, je devrais poster quelque chose ! ».  Je pense que cela peut avoir à terme des répercussions sur notre santé mentale et physique d’être toujours sur les écrans.


Personnellement, je ressens une espèce d'addiction aux réseaux sociaux. J’ai toujours besoin d’aller vérifier mes notifications, mes likes, les commentaires. Je vais sans arrêt aller "checker" mes applications et je me sens parfois « trop connectée ». J’ai du mal à accepter le vide ou l’ennui. Mais, pour éviter cela, j'essaye de faire des pauses régulièrement. Par exemple, en mai dernier, j’ai ressenti le besoin de couper des réseaux et je me suis écoutée. Cela a été très salvateur pour moi...Vive les détoxes digitales !

 

Partager ses gratitudes de la vie d’entrepreneur : un message important




 

On lit énormément de choses sur la vie d’entrepreneur, mais surtout sur ses défis. On évoque si souvent toutes nos peurs (peur de manquer d’argent, de faire faux, de s’épuiser). On parle volontiers des to do listes trop longues, de ce besoin d’optimiser son temps ou encore d’être efficace. Mais aussi, en parallèle, on est confronté à cette injonction de se lâcher la grappe, à cette nécessité de couper, de prendre du temps pour soi.


Ainsi, je voulais aujourd’hui partager ce message. Il est aussi là pour me rappeler que j’ai longtemps rêvé d’être entrepreneuse. J’oublie parfois que ce n’est pas acquis. Que tout le monde n’a pas cette chance de faire ce qu’il aime en se levant le matin, de pouvoir partir en vacances du jour au lendemain sans n’avoir à prévenir personne. Ici, je ne veux pas parler que des choses qui sont difficiles dans l’entrepreneuriat, car on en parle déjà beaucoup.

 

Je crois que le fait d’être entrepreneur est aligné avec mes valeurs les plus profondes. Je pense que c’est une chance d’avoir pu me définir comme telle, et d’avoir eu le courage de me lancer. Si tu envisages ce chemin, souviens-toi donc que tous les défis que tu pourras avoir sur ta route n'enlèveront rien à cette grande joie !

Conclusion : les plus grandes joies de ma vie d’entrepreneuse

 

En tant qu'entrepreneur, il y a tant de raisons pour lesquelles je me sens profondément reconnaissant chaque jour. J’espère que cette liste de gratitude qui nourrit mon parcours professionnel t’aura permis de réfléchir à ta propre joie d’être entrepreneur ou à ce à quoi tu aspires pour ta vie d’entrepreneure à venir. Et si tu te sens perdu dans le lancement de ton activité, je t’invite à découvrir mon accompagnement Soul Business Coaching Aligné. C’est un coaching sur mesure pour t’amener à déployer tes ailes d’entrepreneurs.

15 vues0 commentaire

Yorumlar


bottom of page